Comment rester connecter aux siens en vivant à l’étranger ?

S’expatrier, c’est un cap à passer. Il est parfois difficile d’envisager de quitter famille, amis et quotidien pour partir à l’autre bout du monde. Et encore plus de réussir à maintenir le contact avec ce que nous laissons derrière.

Souvent, un sentiment de partage, de division se fait sentir chez les expatriés ou les voyageurs. Une division entre l’intégration dans le nouveau pays qui demande du temps et le temps à consacrer à la vie laissée derrière. Il arrive parfois que les journées, voire les semaines, se compliquent avec les fuseaux horaires différents, les emplois du temps du travail, les sorties, les découvertes des deux côtés. Rien de très pratique. Et alors, rester connecter à son chez-soi peut être difficile.

Au cours de la dernière décennie, de nombreux éléments sont venus s’introduire dans la vie quotidienne afin de faciliter un tel départ. Entre les smartphones et leurs applications, Internet et les ordinateurs, rester en contact avec des gens à l’autre bout du monde devient plus aisé. Mais si cela est rendu moins contraignant, comparativement à la poste, cela ne veut pas dire que le contact ne se perdra pas. La distance, diminuée indirectement par ces solutions, reste cependant présente et peut affecter les relations laissées à l’arrière.

Alors afin que personne ne soit en reste ou déçu et pour que le contact passe bien au cours du séjour, voici des éléments qui vous aideront :

  1. Apprendre à s’organiser

Le plus facile est de s’organiser. Cela veut autant dire organiser plus ou moins son quotidien dans le nouveau pays, mais également se mettre d’accord avec les amis et la famille sur différents points. Chaque personne sera différente et personne ne souhaitera la même chose. Pour chacun essayer de répondre aux questions suivantes :

  • Comment souhaitent-ils être contactés ? Messages, appels, skype…
  • A quelle fréquence ?
  • Comment s’organiser pour faire correspondre les horaires de communication entre les deux pays ?

Même si vous avez une réponse à ces grandes idées au début de votre séjour, suite à la séparation récente, ces dernières peuvent changer. Les personnes, ne s’étant pas expatriées, ne sont pas toujours proactives dans le maintien de contact. Cela n’est pas contre vous donc ne le prenez pas mal, mais n’hésitez pas à les relancer plus souvent si vous avez besoin de nouvelles !

  1. Partager votre nouvelle vie

Il est complexe pour une personne restée en arrière de comprendre ce que vous vivez. Elle ne pourra pas forcément visualiser vos aventures et pourrait se braquer si vous ne lui en parlez pas. Pour éviter une incompréhension, n’hésitez pas à partager votre vie avec vos amis et votre famille. À travers des photos, des cartes postales, des cadeaux souvenirs, des blogs ou autres éléments que vous pensez nécessaires. Cela les rapprochera de votre expérience et rendra les conversations beaucoup plus fluides. En plus de faire sourire, parents et grands parents !

  1. Invitez les ou rendez leur visite

Selon le temps de séjour qui est prévu, vous n’aurez pas forcément envie de rentrer en France. Vous aurez envie de profiter du nouveau pays, voyager à côté, découvrir davantage la culture. Certes, cela vous comblera. Mais n’oubliez pas qu’amis et famille vous attendent. N’hésitez pas à leur proposer de venir chez vous dans le nouveau pays, de vous retrouver pour des vacances. Cela les motivera à s’impliquer plus dans la relation et dans la prise de contact.

Et pour ceux qui partent longtemps, un retour aux sources vous fera autant de bien qu’à tous ceux que vous pourrez voir en une fois !

Rester en contact, vous l’aurez compris, c’est compliqué. Mais pas insurmontable ! Ce sont des petites attentions et une organisation non-contraignantes qui vous permettront à tous de vivre cette aventure dans les meilleures conditions possibles et assurer un retour parfait, quand vous reviendrez au bercail !