Comment réussir votre lettre de motivation ?

Vous êtes appelé à soumettre votre candidature pour un poste et devez rédiger une lettre de motivation. Que vous soyez aguerri dans cet exercice ou un parfait novice, rien n’est jamais gagné. Dans le but de soutenir votre candidature, nous vous proposons de faire un léger tour d’horizon des impératifs que doit contenir une lettre de motivation. En plus des conseils et astuces, vous trouverez ci-dessous des informations qui vous aideront assurément à réussir votre lettre de motivation.

Attirez l’attention du recruteur

La lettre de motivation est un exercice complexe à bien des niveaux. Afin que votre lettre ne finisse pas à la corbeille dans les premières secondes, vous devrez réussir l’étape de l’accroche. Il s’agit ici de capter l’intérêt de votre interlocuteur en vous démarquant des autres compétiteurs, ainsi que des lettres et formules de présentation habituelles.

Vous pourrez par exemple lui signifier votre intérêt pour la position ou pour l’entreprise avec des phrases comme : « Votre entreprise est un leader dans ce secteur et c’est avec un réel plaisir que je dépose ma candidature…. ». L’objectif de l’accroche est d’établir un contact avec le recruteur. Vous ne vous adressez pas une entité, mais bien à une personne en particulier.

Afin d’intensifier ce sentiment, il est recommandé d’écrire à la première personne et de mentionner, sans pour autant exagérer, le mot clé du poste ou de l’annonce. Cette astuce est idéale dans la mesure où pour classer les applications, les recruteurs appliquent un tri par mot clé. Avoir le vôtre en début de lettre vous permettra d’être lu. C’est déjà une bataille en moins.

Suscitez l’intérêt envers votre profil

Une fois l’accroche réussie, vous devez ensuite conserver son intérêt. Cette deuxième partie consiste en la mise en avant de vos qualifications académiques, votre formation, vos expériences professionnelles et les environnements dans lesquels vous les avez pratiquées.

Toutefois, il ne s’agit pas ici de les citer de façon pêle-mêle. Vous devrez ainsi les inclure avec pertinence, de sorte à former une explication logique de la raison pour laquelle vous avez toutes les compétences pour occuper ce type de poste.

Cette étape est très importante car elle conditionne la continuité de votre candidature. Si vous le pouvez, pensez à inclure des expériences extraprofessionnelles, en association ou dans un mouvement. Ces exemples appuieront vos compétences et donneront l’idée à votre recruteur d’avoir affaire à un candidat motivé, qui sait de quoi il parle.

Expliquez les raisons pour lesquelles vous êtes la personne idéale

Les qualifications, les diplômes et toutes les autres expériences peuvent ne pas être suffisantes. Particulièrement pour les entreprises qui exigent des candidats passionnés par leurs causes ou qui partagent leur vision. Il se peut donc que votre recruteur soit partiellement convaincu à ce moment-là.

Cette troisième étape vous servira donc à clarifier votre ambition et à répondre à un certain nombre de questions que votre interlocuteur pourrait se poser. Ainsi, vous devrez expliquer en détails votre vision professionnelle, comment celle-ci se rattache à celle de l’entreprise ? Comment pensez-vous contribuer à l’évolution de l’entreprise dans des secteurs stratégiques ? Quelle valeur ajoutée apporterez-vous à l’entreprise?

Tout se résume en une seule et unique question : Pourquoi l’entreprise devrait-elle vous choisir vous, plutôt qu’un autre candidat ?

Concluez avec une proposition d’entretien

Quatrième et dernière étape, l’entretien. L’objectif final d’une lettre de motivation est d’inciter le recruteur à vous accorder une chance lors d’un entretien. Pour ce faire, vous devrez aborder cette étape de manière aussi claire et naturelle que les autres précédentes.

Trouvez une formulation ni trop pompeuse ni trop simple, en prenant bien sûr en considération votre secteur d’activité. Vous pourrez par exemple introduire la proposition avec une phrase comme : « Je serai ravi de vous partager mes idées lors d’un entretien éventuel, etc. ». Terminez votre lettre avec le même ton que celui employé tout au long de la lettre afin d’ajouter un élément de plus au niveau de la cohérence.

Faites relire et corriger les fautes

L’étape de l’écriture passée, vous devrez procéder aux derniers ajustements. Assurez-vous d’utiliser des phrases courtes dans le corps du document. Elles sont plus faciles à lire et à comprendre. Au contraire, les phrases longues tendent à embrouiller votre interlocuteur.

Ensuite, prenez garde à ne pas laisser de coquilles derrière. Les erreurs d’orthographe, de syntaxe ou de grammaire peuvent coûter cher au moment de soumettre une candidature. Aussi, veillez à employer un ton dynamique et à utiliser des verbes d’action autant que possible.

Enfin, faites relire le tout par un professionnel de votre entourage ou un recruteur potentiel qui pourra vous donner un avis expérimenté. Et n’oubliez pas d’apposer votre signature à la fin de votre lettre de motivation. Voilà, vous êtes fin prêt pour faire valoir votre candidature. Bonne chance!