Comment transformer une expérience négative en expérience positive?

Pour beaucoup, voyager est synonyme de bonheur. À vous la liberté d’aller et de venir à votre guise, de partir à la découverte de nouvelles cultures, de célébrer la joie de la diversité. En revanche, voyager présente aussi son lot d’angoisses et d’incertitudes, d’autant plus lorsque vous décidez de vous installer pour quelque temps dans une nouvelle ville. Tout est alors à refaire : trouver un logement, s’occuper des questions administratives, s’intégrer dans un nouvel environnement professionnel… Toutes ces préoccupations peuvent vous rendre un peu nerveux. Mais pas de panique, il est rare que les choses se passent exactement comme prévu et il faut donc savoir faire preuve de plus de flexibilité lorsqu’on décide de partir à l’étranger…

Malheureusement, cette flexibilité n’est pas acquise pour tout le monde. Vous faites peut-être partie de ceux qui ont un plan précis de ce qu’ils vont et veulent faire. Aussi, il est plus difficile pour vous d’être confronté à un échec, un imprévu, une surprise malencontreuse. Dans le présent article, nous allons vous montrer comment réagir face à une expérience malheureuse. Et avant de vous donner les clés, laissez-nous vous confier un secret : tout le monde a déjà connu ce que vous expérimentez aujourd’hui, à plus petite ou grande échelle. S’installer dans un nouveau pays n’est certes pas un long fleuve tranquille… mais bien une succession de petits virages!

Essayez de comprendre les raisons de cet échec

woman feeling lonely abroad Si vous êtes confronté à une expérience négative au cours de votre installation, il est essentiel de pouvoir en tirer une leçon. Bien évidemment, il vous sera difficile au début de trouver le positif dans le négatif. Préalablement, vous pouvez faire l’effort de comprendre les raisons de cet échec. Prenons un exemple : cela fait deux mois que vous êtes installé à Sofia, l’hiver arrive et vous remarquez que le chauffage de votre logement ne fonctionne pas. Quelle est votre première réaction ? Pester et devenir anxieux. Et votre seconde réaction ? Essayer de trouver la raison de ce problème. Et comme troisième réaction ? Dresser le bilan sur ce qui vient de se passer et en tirer des conclusions.

Cet exemple permet de faire le constat suivant : dès le moindre imprévu, vous aurez probablement l’impression que le ciel est en train de vous tomber sur la tête. Or, c’est en commettant des erreurs que l’on apprend, et dans le cas présent, c’est en commettant ce type d’erreur que vous comprendrez l’importance de devoir vérifier tout l’équipement d’un logement, et ce, avant votre installation. L’étape de la compréhension est donc essentielle : il faut savoir prendre du recul par rapport à votre expérience négative, essayer de dresser un bilan véritable sur les causes qui ont provoqué cet incident et en prendre bonne note afin d’éviter que cela se reproduise à l’avenir.

Acceptez que votre voyage ne se déroule pas comme prévu

Après la compréhension vient l’étape de l’acceptation. À nouveau, lorsqu’on envisage de partir s’installer à l’étranger, on a souvent des étoiles plein les yeux. Mais la réalité sur place est bien différente : savoir s’intégrer, se faire des amis, s’adapter à une nouvelle langue et à une nouvelle culture, gérer les imprévus… Cela demande une bonne dose de patience et de sang-froid. Il est donc important que vous puissiez apprendre à accepter que votre imaginaire ait pu se laisser emporter. Entre la conception que vous avez de votre expérience future et la réalité de votre expérience présente, il peut y avoir un fossé. À vous de savoir l’accepter !

Trouvez des personnes dans la même situation que vous

Lorsqu’on se retrouve dans une période difficile, être entouré des personnes qui nous sont chères est apprécié. En vivant à l’étranger, cela devient plus difficile à réaliser. Si vous pouvez passer un appel réconfortant à votre entourage, cela vous permettra de vous calmer pendant un certain moment. Mais le plus utile serait de vous entourer de personnes sur place qui, tout comme vous, ont connu ou connaissent ce que vous êtes en train de traverser. De cette manière, vous pourrez échanger sur vos expériences négatives et tenter à plusieurs de trouver des solutions. N’ayez pas peur ou honte de vous livrer : tout le monde a déjà subi des échecs de parcours, vous n’êtes pas unique !

Afin de rencontrer ces personnes, n’hésitez pas à consulter les groupes Facebook pour backpackers, digital nomad ou expatriés dans le pays où vous résidez actuellement. Ces groupes servent souvent d’exutoire et il n’est pas rare de trouver à la suite du dernier bon plan, le témoignage d’un jeune couple ayant du mal à s’adapter à cette nouvelle vie. Loin de ses repères et de ses proches, la chaleur humaine tend à manquer. Ces groupes peuvent ainsi vous aider à partager vos problèmes avec des personnes qui, elles aussi, ont fait le choix de partir vivre et travailler à l’étranger. Et bien que le réconfort ne soit, dans un premier temps, que virtuel… il est toujours le bienvenu.

Restez déterminé malgré la déception

man feeling lonely abroad Comme disait Winston Churchill : « Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ». Sur papier, cela semble plus facile à dire qu’à faire ! Mais rassurez-vous, il n’y pas de raison pour que vous ne puissiez y parvenir. Votre première expérience malheureuse ne sera probablement pas la dernière et, que vous soyez à l’étranger ou dans votre pays natal, les problèmes et les imprévus font partie de la vie quotidienne. La solution est en vous. Vous devez rester déterminé à vouloir aller de l’avant, même si vous avez l’impression que tout vous tire vers l’arrière. Ne perdez pas de vue que lorsqu’on est au plus bas, on ne peut que remonter vers le haut.

Ainsi, à vous de faire votre choix. Si vous décidez de rester et de persister, vous pouvez être fier de vous. Tout comme vous pourrez également l’être si vous faites le choix de partir parce que cela vous semble être la plus sage décision. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix : écoutez ce que vous dit votre cœur et soyez en paix avec vous-même. Nul besoin de vous rajouter de pression supplémentaire, en voulant trop persister, si le système ne vous convient pas. Faites en sorte de trouver l’équilibre qui vous convient et ne cherchez pas à prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. Après tout, c’est votre vie.

Fixez-vous des objectifs atteignables

Tel qu’indiqué précédemment, il est important de tirer des leçons de chaque expérience négative. Grâce à cette étape, vous pourrez ensuite vous fixer des objectifs possiblement plus atteignables. De fait, l’adrénaline et l’excitation du déménagement peuvent parfois vous faire perdre la tête… et penser que vous pouvez arriver à tout faire ! Or, il n’en est rien. Sur place, il faut être tout aussi raisonnable et réfléchi, voire l’être encore plus qu’avant. Vous pouvez transformer une expérience négative en expérience positive, si vous décidez de revoir à la baisse vos objectifs et vous fixer un but plus atteignable. Tel est le secret du bonheur : la passion doit être accompagnée de la raison !

Attention : on ne vous demande pas ici de renoncer à vos rêves, loin de là. On vous conseille d’être réaliste face à la situation et d’accepter que tout ne se passe pas comme prévu. Si vous parvenez à comprendre cela, vous pourrez avancer plus sereinement. Imaginez que vous pensiez vous épanouir dans votre nouveau travail mais qu’en réalité, votre poste n’est pas du tout adapté à vos compétences. Après la déception initiale vient le temps de se fixer de nouveaux objectifs : prenez le temps de faire vos preuves, celles-ci seront remarquées par vos supérieurs qui, avec le temps, accepteront de vous confier de nouvelles missions étant plus adaptées à votre profil.

Changez vos désirs et non l’ordre du monde

Enfin, soyez conscient que vous ne pouvez pas tout changer pour faire en sorte que cela vous convienne. Si une expérience est négative, vous devez tout d’abord vous en accoutumer. Évidemment, cela demande de la ténacité et une aptitude à rester calme dans les situations les plus difficiles. Encore une fois, tout est une question de réalisme : vous ne pouvez pas claquer des doigts et faire en sorte que tout se déroule tel que vous l’aviez imaginé. À partir de la situation actuelle, vous pouvez par contre trouver de nouvelles sources de satisfaction et tendre à un bonheur jusque là insoupçonné. Chaplin le disait si bien : « Du chaos naissent les étoiles… »

Lorsque tout vous paraît noir et parsemé d’obstacles, vous êtes le seul à pouvoir ramener la lumière nécessaire pour les traverser. Pour ce faire, ne cherchez pas à être le plus rapide mais bien le plus résilient. Ne cherchez pas à atteindre la ligne d’arrivée dans des temps records, mais plutôt franchir tous les obstacles avec le plus de sérénité possible. Il faut suivre un certain ordre et ne pas chercher à le changer : vous pouvez simplement y parvenir en abordant paisiblement et intelligemment le chemin à parcourir. Et bien qu’il y ait parfois de nouveaux obstacles, prenez le temps de les contourner sans vous précipiter, au risque de tomber et de devoir tout recommencer.

Faites feu de tout bois

Au final, vivre une expérience négative au cours de sa nouvelle vie à l’étranger, c’est vivre, tout simplement. C’est découvrir que la vie est faite d’une série d’aléas auxquels on ne s’attend pas et sur lesquels nous n’avons aucun contrôle. La frustration de l’homme émane de cette impuissance… Or, vous verrez qu’une expérience, aussi négative qu’elle puisse être, n’est que le prolongement de votre leçon de vie et que derrière tout échec se cache la réussite. Il ne faut pas laisser la déception à court terme menacer votre ambition à long terme. Au contraire, servez-vous de cette expérience pour rebondir et revenir encore plus déterminé dans la course !