Coronavirus et travailler à l’étranger – actuellement et à l’avenir

La pandémie de Coronavirus a conduit à de nombreux changements dans les opérations commerciales des entreprises du monde entier. En raison des restrictions, de nombreuses entreprises ont travaillé dans un environnement de travail éloigné au cours des derniers mois. De nombreux employés ont installé leur propre bureau à domicile et les processus d’embauche et d’onboarding ont été effectués en ligne. Bien que de nombreuses entreprises permettent désormais à leurs employés de retourner progressivement au bureau, en adoptant un modèle hybride de travail, il est prévu que la deuxième vague de Coronavirus conduira à une augmentation de travail à distance à nouveau. Les mesures contre le virus sont devenues un nouveau mode de vie pour tous, que nous devrons très probablement maintenir jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible ou qu’un traitement efficace soit découvert.

Dans cet article, nous souhaitons partager avec vous comment les entreprises gèrent actuellement leurs processus de relocalisation, de travail à distance, d’embauche et d’onboarding et comment ces processus évoluent très probablement dans un avenir (proche). En outre, nous vous montrons les statistiques et mesures actuelles de certains pays européens dans lesquels nos principaux clients sont situés.

 

Comment les entreprises gèrent-elles actuellement leurs processus de recrutement, d’intégration et de relocalisation ?

Processus de recrutement et d’embauche

recrutement et coronavirusLa plupart de nos clients ont adapté leurs processus de recrutement en raison de la pandémie de Coronavirus. Par exemple, au début de la pandémie, le recrutement passe au second plan, comme prévu. Des entreprises du monde entier ont temporairement gelé leurs recrutements en raison de l’incertitude de la situation : restrictions de mobilité à court ou long terme, conséquences économiques potentielles à l’avenir… Cependant, la volonté des gens d’améliorer leur carrière et d’explorer le monde n’a jamais disparu : nos candidats continuent d’explorer activement les opportunités et se demandent à quoi ressemble le processus de recrutement dans la réalité pandémique actuelle.

Quelques mois se sont écoulés et nous avons commencé à voir des entreprises reprendre leurs processus de recrutement. Les employeurs se sont rendu compte que cette situation de ne pas savoir quand nous reviendrons à la « normale» les oblige à adapter leurs processus de recrutement.  Par conséquent, le recrutement traditionnel a été remplacé par le recrutement virtuel. De cette façon, le processus continue d’avancer pendant que les recruteurs et les candidats restent à la maison.

Actuellement, la première série d’entretiens d’embauche, tels que la présélection téléphonique, reste exactement la même. Cependant, des entretiens sont désormais menés en ligne. Les équipes ressources humaines ont été contraintes de mettre en place de nouvelles technologies pour faciliter cette nouvelle réalité numérique. Il est intéressant de voir que bon nombre de ces technologies et plates-formes sont disponibles depuis des années, mais leur utilisation a considérablement augmenté ces derniers mois. Par exemple, notre client Webhelp a adapté et digitalisé son processus de recrutement, afin que chaque étape puisse être réalisée en ligne. À part ça, les entreprises se concentrent plus que jamais sur le recrutement social (utilisation des réseaux sociaux) pour se connecter avec des candidats potentiels. 

Dans le récent rapport de recherche Jobvite “Comment les recruteurs s’adaptent à un monde de recrutement à distance”, certaines conclusions clés confirment les informations ci-dessus :

  • 84% des équipes d’acquisition de talents adaptent leurs processus pour travailler à distance.
  • 46% des répondants publient des offres d’emplois sur les réseaux sociaux pour recruter de nouveaux talents
  • 80% des répondants utilisent la vidéo pour les entretiens d’embauche
  • 73% des répondants utilisent la vidéo et les réunions en ligne pour faciliter le processus d’onboarding
  • 55% des répondants font plus d’appels qu’auparavant.

Dans l’ensemble, cette nouvelle façon de recruter en ligne peut être bénéfique tant pour les candidats que pour les entreprises puisque les processus en ligne ont accéléré le processus de recrutement traditionnel.  


Le processus d’onboarding

En plus du processus de recrutement et d’embauche, le processus d’onboarding traditionnel des collaborateurs s’est également transformé en un processus d’onboarding à distance ou virtuel au cours des derniers mois.  L’onboarding virtuel des employés est un concept complètement nouveau pour la plupart des entreprises et beaucoup essaient encore de comprendre comment faire les choses correctement. L’onboarding à distance nécessite plus de structure et de planification que l’onboarding traditionnel. Par exemple, notre client Transcom sécurise complètement son processus d’onboarding en ligne, et Webhelp livre même les équipements de travail à domicile.

Malgré cette nouvelle méthode numérique, il est toujours essentiel pour les entreprises de communiquer leur culture, leur mission et leur vision pour aider les nouveaux employés à identifier leur place au sein de l’organisation et à établir leurs objectifs. Si vous trouvez que le processus d’onboarding à distance est un défi en tant que nouvel employé, nous avons créé un article spécial pour vous


Travail à distance (télétravail)

home travailler à domicileEn examinant en profondeur les offres d’emploi de nos clients, de nombreuses entreprises ont encore des employés qui travaillent à domicile, et certaines s’engageant à travailler à distance pour le reste de 2020 ou dans un avenir prévisible. Cette approche s’applique également aux nouveaux employés, qui doivent encore déménager dans le nouveau pays. Cependant, les entreprises leur offrent la possibilité (imposée ou non par les gouvernements) de travailler à distance depuis leur nouveau domicile. Fujitsu, ADAC ou Sitel donnent cette opportunité jusqu’à ce que la pandémie ralentisse et que leurs lieux de travail puissent être rouverts. D’autres, comme Babymarkt, offrent l’onboarding en ligne et la possibilité de travailler depuis le pays d’origine si les restrictions de mobilité ne permettent pas la relocalisation. 

Comment le travail à distance va-t-il évoluer dans un avenir (proche)?

La pandémie de Coronavirus a bien sûr accéléré l’augmentation du nombre d’employés qui travaillent à domicile dans l’UE (9% en 2019). Toutefois, le développement futur du télétravail dépend de plusieurs facteurs. En effet, la mentalité envers cette façon de travailler a changé au cours des derniers mois. Indépendamment de la longue courbe d’apprentissage, de nombreux travailleurs ont réalisé pendant cette période qu’ils sont en fait capables de travailler en dehors de leurs bureaux et d’utiliser la technologie par eux-mêmes. De l’autre côté, les dirigeants et les managers ont acquis une grande confiance dans cette façon de travailler, constatant que le télétravail peut être aussi efficace que travailler sur le lieu de travail, malgré les défis et le manque d’expérience avec cette nouvelle approche. Par exemple, une étude portant sur 1000 PME dans 19 villes du Royaume-Uni indique que près d’une PME sur trois (29%) prévoit d’augmenter la flexibilité du travail après la pandémie (Smith, 2020).

En conclusion, au cours des prochains mois, il est certain que les travailleurs, les entreprises et les gouvernements devront s’adapter à un nouveau modèle de travail hybride, avec une combinaison de travail à distance et de travail en présentiel, en tenant toujours compte des réglementations en matière d’hygiène et de distanciation sociale.


Relocalisation

home avec un masqueComme la plupart des offres d’emploi trouvées sur Workwide exigent toujours que les candidats déménagent dans un nouveau pays, nous-mêmes et nos clients garantissons que les précautions nécessaires sont prises pour assurer une relocalisation en toute sécurité. Certaines entreprises ont même renforcé leur accompagnement dans ce processus, suivant les indications des différentes agences de santé publique. Aucun de nos clients ne mettrait en danger la santé de nos candidats et de leurs nouveaux employés.

Décidément, la plupart des entreprises ont changé leur approche en ce qui concerne la relocalisation de nouveaux travailleurs en raison du COVID-19. Selon l’enquête PWC Global Mobility – Pulse, la moitié des entreprises participantes ont même amélioré leurs forfait de relocalisation, tout en permettant à leurs collaborateurs de commencer à travailler à domicile. Ces forfaits de relocalisation comprennent, en plus des billets d’avion ou d’hébergement temporaire, une couverture médicale et une assistance juridique. 

Autres données que les entreprises partagent dans cette enquête concernant la relocalisation sont :

  • “Le travail à partir d’un autre emplacement est disponible en raison de la fermeture des frontières.”
  • “Nous examinons si les gens peuvent commencer leur travail depuis leur pays d’origine au cas par cas. Ce ne seront que des solutions temporaires.” 
  • “Nous travaillons virtuellement, mais seulement jusqu’à ce que les frontières soient ouvertes et que les couvre-feux soient levés”
  • “Lorsque les employés ont demandé à travailler ailleurs, nous n’avons pas couvert les frais, nous avons simplement soutenu la demande.”
  • “Nous avons remplacé l’abonnement aux gym par une allocation en espèces jusqu’à la réouverture des gymnases.”

La relocalisation de nouveaux employés est encore nécessaire pour presque toutes les entreprises qui ont besoin de talents internationaux. La seule différence réside dans une approche plus flexible, qui permet à des solutions temporaires de télétravail pour garantir que tout le monde travaille dans un environnement sûr. Pour résumer, ces entreprises ont également déclaré que leurs forfaits de relocalisation mettent désormais davantage l’accent sur le bien-être des employés et sur la rentabilité de leurs entreprises. 


À quoi ressembleront les processus de relocalisation dans un avenir (proche)?

Les entreprises participantes ont également partagé leurs prédictions concernant l’impact de la pandémie mondiale sur les processus de relocalisation à l’avenir:

  • “Nous attendons le même nombre d’employés travaillant à l’étranger, peut-être d’une manière différente.”
  • “Les voyages d’affaires diminuent, mais les affectations à long terme à l’étranger augmenteront” 
  • “La diminution de la mobilité sera temporaire. Cette mobilité augmentera probablement à nouveau dans un an ou un an et demi.”
  • “Je pense que cela changera comment et où nous travaillons, ce qui peut signifier une réduction de certains types de déplacement et une augmentation d’autres.” 

De notre point de vue, lorsque nous regardons nos clients et leur besoin constant d’attirer des talents multilingues, nous sommes convaincus que la relocalisation et la mobilité des travailleurs existeront toujours, mais avec une orientation numérique. Nous croyons également que l’enthousiasme de nos candidats à déménager et à commencer leur expérience de travail et de vie à l’étranger ne disparaîtra jamais non plus. Malgré la deuxième vague de Coronavirus, nous n’avons jamais cessé de recevoir des candidatures de candidats de toute l’Europe et nous nous attendons à ce que la situation reste ainsi dans les mois à venir.


Nouveaux comportements et normes

Comme indiqué, un modèle de travail hybride sera (ou est effectivement devenu) la nouvelle norme pour le moment, et est également attendu après la pandémie. Il est donc clair que de nouveaux comportements et attitudes remodèlent actuellement le lieu de travail.  En effet, les employés sont plus que jamais conscients de leur propre espace de travail, de la propreté des surfaces et de la distance sociale avec leurs collègues, car la sécurité et hygiène personnelle est une préoccupation constante. Les employeurs doivent donc adopter une approche flexible des aménagements et des espaces de travail afin de garantir une expérience de travail plus sûre et de renforcer la résilience de leur entreprise à l’avenir.


Restrictions d’entrée, mesures d’isolement et critères d’admission renforcés dans les pays de l’UE

Pour vous informer sur les possibilités de déménagement et de relocalisation concernant les pays européens où se trouvent nos clients,  nous avons inclus ici les restrictions actuelles et les mesures de quarantaine / isolement dans cette section (mise à jour le 26-11-2020) .

Certes, les restrictions imposées pour lutter contre la pandémie ont fait de la mobilité internationale un véritable défi. Comme Workwide Group souhaite aider les candidats à se préparer au mieux à leur future relocalisation, nous souhaitons souligner 4 aspects clés à prendre en compte avant de déménager dans un nouveau pays:

  • covid19 masqueVous devrez peut-être présenter un résultat de test PCR négatif à l’arrivée: La preuve d’un résultat négatif au test PCR du Coronavirus à l’arrivée dans de nombreux pays d’Europe est de plus en plus généralisé. Cependant, cela ne peut s’appliquer que si vous venez de régions spécifiques d’un autre pays. Vérifiez les protocoles de sécurité pour les étrangers que votre pays de destination prend pour contenir la propagation du COVID-19. Vous devrez peut-être passer ce test dans votre pays d’origine ou à l’aéroport de destination.

 

  • Vous pouvez vous sentir isolé ou rester en quarantaine au début de votre aventure: La vie quotidienne a beaucoup changé et il faudra probablement du temps avant que tout redevienne normal. Cela signifie également que la vie en tant qu’expatrié sera différente. Par exemple, de nos jours, il est plus difficile de se faire des rencontres, en raison des règles de distanciation sociale. De plus, il est possible que vos amis et votre famille ne puissent pas vous rendre visite en raison des restrictions de voyage.

 

  • L’expédition de vos effets personnels peut prendre plus de temps: Un autre point à garder à l’esprit est que vous devez être patient si vous expédiez vos effets personnels d’un pays à un autre pendant cette période. À savoir,  les compagnies de messagerie ont actuellement réduit la capacité de fret aérien et augmenté les prix en raison des annulations et restrictions des compagnies aériennes. Par conséquent, nous vous recommandons de voyager uniquement avec ce qui est nécessaire et d’envoyer le reste à une date ultérieure.

 

  • Les restrictions locales peuvent varier – savez-vous ce qu’elles sont?: Il est très important de connaître les restrictions locales du pays dans lequel vous allez vous installer. De cette façon, vous évitez d’avoir des ennuis avec la police locale ou d’obtenir une amende. Ces règles peuvent varier considérablement d’un pays à l’autre, alors assurez-vous d’être à jour. Voici quelques questions auxquelles réfléchir:
    1. Avez-vous besoin de faire un test PCR de Coronavirus et de rester en quarantaine jusqu’à ce que vous receviez les résultats?
    2. Existe-t-il des restrictions de mobilité locales?
    3. Avez-vous besoin de porter un masque à l’intérieur / à l’extérieur?
    4. Quelles sont les lignes directrices de la distanciation sociale?

Vous pouvez consulter le tableau ci-dessous pour voir quelles sont les restrictions et les mesures de quarantaine / isolement par pays (en anglais).

Country Entry restrictions Quarantines/Isolation measures Heightened admission
Cyprus
  • Repatriation and entry to Cyprus are now allowed from jurisdictions included in Categories A and B and from other jurisdictions if certain criteria are met. See
    https://cyprusflightpass.gov.cy/en/jurisdiction-categories for the lists of jurisdictions in Categories A and B.
 

  • As of 20 June 2020, individuals arriving from Category A countries are only asked to provide some information and declaration.

 

  • Individuals arriving from jurisdictions included in Category B must provide a laboratory examination certificate issued within the 72 hours leading up to their travel to Cyprus. If the authorities of the jurisdiction they reside in do not provide a service for laboratory testing, they may be permitted to undertake a laboratory exam when they arrive in Cyprus (at a cost of 60 euros).

 

  • Individuals who are authorized to enter and who arrive from a jurisdiction that is not included in Categories A or B will need to follow the same protocol as Category B jurisdictions, but will need to remain in self-isolation for 14 days upon arrival and take another COVID-19 test 48 hours before the end of their self-isolation, at their own expense.
 

  • Individuals traveling from jurisdictions in Categories A and B who are seeking to obtain an entry permit for employment purposes must obtain advance approval from the Ministry of the Interior (in addition to following all other entry and health related protocols currently in place).

 

  • Only the following individuals may enter Cyprus if traveling from a jurisdiction not listed in Categories A or B: (1) permanent residents of Cyprus, their third-country national spouses and underage children, (2) all other legal residents of Cyprus, (3) nationals of jurisdictions who are in a designated diplomatic service or mission under the Vienna convention, (4) persons irrespective of nationality who receive special entry permit issued by the Cyprus authorities.
Czech Republic
  • In general, non-EU nationals from high-risk jurisdictions are prohibited from entering the jurisdiction. Exceptions are in place, including for temporary and permanent residents of the Czech Republic. The list of low and high-risk jurisdictions can be found here https://koronavirus.mzcr.cz/en /list-of-countries-according-tothe-level-of-risk/

 

  • As of 22 October 2020, foreigners may enter The Czech Republic only for essential reasons.
 

  • Prior to arrival in the Czech Republic, travelers entering from high-risk jurisdictions must contact the relevant regional hygienic station (which is determined by the location from which they are traveling) by completing an electronic form, which is available here: http://www.prijezdovyformular.cz/.

 

  • These travelers must also undergo a polymerase chain reaction (PCR) COVID-19 test within their first five days in the jurisdiction, and submit the results of that test to the appropriate hygienic station within the Czech Republic within their first seven days within the jurisdiction. They must also selfisolate for their first 10 days
  • During the quarantine period, they will not be allowed to travel for work, to procure necessities etc. Limited exceptions to the rules above exist, for example for those transiting through the Czech Republic (who remain in the country for less than 12 hours) as well as diplomats.
Greece  

  • The Schengen borders have been closed effective 17 March 2020 (and are set to remain closed until 12 October 2020) to all foreign nationals except EU citizens and their family members (including citizens of the UK, Iceland, Liechtenstein, Norway, Andorra, Monaco and Switzerland).

 

  • Citizens and permanent residents of the following locations are also eligible to enter: Australia, Japan, New Zealand, Rwanda, South Korea, Thailand, Uruguay, the United Arab Emirates and Singapore.

 

 

  • Travelers entering Greece are allowed entry provided they hold a medical certificate in English confirming they tested negative for a polymerase chain reaction (PCR) COVID-19 test, issued no earlier than 72 hours prior their arrival in Greece (valid from 11 November until 30 November 2020), including residents of Israel and Russia. All flights to and from Turkey and the region of Catalonia in Spain have been banned until 30 November 2020.
  • Visitors to Greece must submit a Passenger Locator Form (PLF) via the Ministry of Tourism website on the day preceding their arrival at the latest. Proof of submission of the PLF form is required in order to enter Greece. Furthermore, visitors to Greece are subject to sample testing for COVID-19. Persons who are tested are quarantined until the issuance of the test results. If the test for COVID-19 is positive, new entrants will be subject to a 14-day quarantine at their residence or at a designated quarantine location. 
N/A
Ireland  

  • Starting 9 November 2020, Ireland is implementing the new EU « traffic lights » approach to travel, which applies to countries in the European Union (EU) and European Economic Area (EEA)
 

  • All passengers arriving into Ireland from overseas must complete a Passenger Locator Form before entry, and are expected to restrict their movements for 14 days after arrival.

 

  • Until further notice, passengers arriving from Denmark (including those entering for essential purposes) are requested to self-isolate for 14 days after their arrival. *The 14-days restriction on movement does not apply to certain categories of travelers, including supply chain workers, individuals transiting through an Irish airport en route to another jurisdiction, individuals traveling from Northern Ireland, travelers entering from an « orange » jurisdiction with a negative PCR COVID-19 test issued no more than three days prior to arrival 
  • All individuals entering Ireland must complete a Public Health Passenger Locator Form online. For those who must self isolate, the form must include the location where they plan to isolate. 
Latvia  

  • EU borders have reopened. The Schengen borders have been closed since 17 March 2020 to all foreign nationals except (1) EU citizens and their family members (including citizens of the UK, Iceland, Liechtenstein, Norway, Andorra, Monaco, and Switzerland), long-term residents, diplomats, crossborder, healthcare workers, and people transporting goods, and (2) nationals of jurisdictions that are on the European Commission’s list of safe jurisdictions.
  • Self-isolation is required for individuals who have arrived to Latvia from affected area with a cumulative indicator that is above 50.
N/A
Malta
  • Restrictions on air travel have been lifted as of 15 July 2020.
 

  • Quarantine is obligatory for travelers coming from specific jurisdictions. See the following for more information: https://deputyprimeminister.gov. mt/en/health-promotion/covid19/Pages/travel.aspx.

 

  • All new entrants will be subject to health and medical screening and asked to fill in a passenger locator form, which will enable the health authorities to trace them swiftly should the need arise. Further details about passenger locator forms should be sought from the public health authorities.
N/A
Poland  

  • Citizens of EU and EEA member states and Switzerland, together with their family members, may transit through Poland to their jurisdiction of residence provided they remain in Poland for 12 hours or less.

 

  • Entry restrictions apply to nationals of all non-EU/EFTA (European Free Trade Agreement) member states with limited exceptions,

 

  • Effective 1 July 2020: Direct flights from Sweden, Portugal and non-EU jurisdictions remain suspended.
  • Many travelers will be required to self-isolate for 14 days. Exceptions: EU/EEA/Swiss citizens and their family members etc.
N/A
Portugal  

  • Entry to Portugal by land has been permitted since 1 July 2020.

 

  • International flights into Portugal are permitted from the following locations: European Union (EU) countries, Schengen member states (Liechtenstein, Norway,
    Iceland and Switzerland) and the United
    Kingdom.
N/A N/A
Spain
  • As of 17 July 2020, admission may only be granted to certain groups, including Spanish citizens and residents, citizens of the EU, EEA and Schengen States etc…
  • Effective 21 June 2020, all EU travelers, including UK citizens, arriving in Spain are no longer required to self-isolate on arrival for 14 days.

 

 

  • Effective 23 November 2020, new entrants from locations with high COVID-19 infection rates will need to present a negative polymerase chain reaction (PCR) test taken no more than 72 hours prior to entry.

 

  • All passengers arriving into Spain by air or sea will be required to complete and present a health declaration form, which can be obtained using the « Spain Travel Health » app or by downloading the same at the following link: https://www.spth.gob.es/. 

 

Source: (Bertolino, 2020)

 

stay safe coronavirusVous ne trouvez pas le pays que vous souhaitez vérifier? Veuillez visiter https://reopen.europa.eu/fr (en français) , une page web créée par l’Union européenne où il est possible de vérifier les informations mises à jour concernant les restrictions de mobilité dans l’UE !

Nous considérons qu’il est très important de vous tenir au courant de la situation sur le marché du recrutement international, des changements dans les processus d’embauche et d’onboarding et des processus de travail à distance et de relocalisation de nos clients. De cette façon, vous saurez toujours à quoi vous attendre. Nous aimerions également vous recommander de continuer à consulter notre site d’emploi car nous continuerons à publier des offres d’emploi internationales inspirantes. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur le Coronavirus et votre carrière internationale. Nous sommes là pour vous aider et vous guider dans votre recherche de l’emploi de vos rêves à l’étranger! Veuillez nous envoyer un message avec toutes les questions que vous pourriez avoir.