La nationalité

Environ 5 % de la population française a plus d’une seule nationalité, et ce nombre ne cessed’augmenter. Avoir la double nationalité signifie avoir deux pays d’appartenance. Bien que ce statut ne soit pas accepté par tous les pays, il est possible de l’obtenir en France. Compte tenu qu’ne personne binationale a des droits et des devoirs liés aux deux pays, même lorsqu’elle n’y réside pas, il est important de se renseigner sur les lois de chacun d’entre eux concernant la double nationalité, avant de faire une demande. Si vous êtes de nationalité française mais souhaitez également obtenir la nationalité de votre pays de résidence, lisez attentivement les informations suivantes avant de vous lancer :

La demande de double nationalité

Une demande de double nationalité varie beaucoup selon votre pays d’origine et le pays dans lequel vous faites votre demande. Si vous souhaitez demander la double nationalité, vous pouvez vous renseigner auprès des ambassades de votre pays. L’Internet offre également plusieurs informations utiles.

En principe, le fait de demander une nouvelle nationalité n’aura pas d’incidence sur la nationalité française, mais vous devez néanmoins vous renseigner sur les conséquences de la double nationalité dans votre pays de résidence. En devenant binational, vous aurez droit à deux passeports mais il n’existe pas de documents ou de certificat concernant la double nationalité. Vous pouvez donc voyager avec un seul de vos passeports sans problème.

Les conditions pour demander la double nationalité

Selon les pays, les conditions de demande de la double nationalité peuvent être nombreuses. Dans la plupart des pays, il faut justifier un certain nombre d’années sur le territoire national. C’est ce que l’on appelle la nationalité par « naturalisation ». Dans ce cas-ci, il vous faut prouver que vous êtes attaché au pays. On peut entre autres vous demander un contrat de travail ou de scolarité et des avis d’imposition des dernières années.

Dans d’autres pays, il est impossible d’acquérir la nationalité si vous n’êtes pas né sur le territoire ou si vos parents ne détiennent pas cette nationalité. Contactez l’ambassade de votre pays d’origine dans votre pays de résidence pour en savoir plus sur les conditions d’acquisition de la double nationalité.

Les avantages de la double nationalité

Les avantages de la double nationalité sont nombreux et varient selon la personne et les pays concernés. Tout d’abord, une personne binationale est libre de se déplacer et travailler dans les deux pays. Lorsque l’on obtient une nouvelle nationalité, les mêmes droits que les autres citoyens nous sont accordés. Les binationaux peuvent alors bénéficier de prestations, de soins médicaux et d’autres avantages dans les deux pays.

Un autre avantage est le droit de vote. Dans la plupart des cas, un binational peut voter lors des élections dans les deux pays. Pour voter, il suffit de vous déplacer au bureau de vote du consulat ou de l’ambassade dans votre pays de résidence, voire voter par procuration. Si vous êtes à l’étranger, vous ne pourrez pas voter aux élections municipales, départementales ou régionales.

Les inconvénients de renoncer à sa nationalité française

Dans certains pays, la répudiation de la nationalité française est nécessaire pour obtenir une nouvelle nationalité. Ces pays appliquent le droit du sol inconditionnel et n’autorisent pas la double nationalité. En l’occurrence, faire un choix entre deux pays peut vous paraître difficile et il est donc important de bien réfléchir avant de prendre une décision.

Lorsque l’on renonce à la nationalité française, les droits en France nous sont retirés. Vous n’aurez plus de passeport français, plus le droit de voter et ne pourrez voyager librement dans le pays.

Avant de vous lancer, pensez à peser le pour et le contre. Par exemple, les États-Unis et le Royaume-Uni acceptent la double nationalité mais Singapour applique le droit du sang et n’autorise pas les personnes à avoir une double nationalité. Chaque pays a effectivement ses propres lois concernant la nationalité et l’immigration, et elles peuvent changer fréquemment.