La réussite au travail dans un environnement multiculturel

Les relations humaines sont évidemment prépondérantes et essentielles à la bonne conduite d’une entreprise, quel que soit son domaine d’activité. Et en effet, la communication entre les membres d’une équipe peut varier selon la culture de chacun. Plutôt que de lutter à imposer une façon de faire, il semble judicieux d’embrasser cette diversité pour accroitre la productivité d’une équipe.

« Le silence est d’or, la parole est d’argent » 

Il faut connaitre son audience avant de parler. Et cela s’applique aux réunions de travail multiculturelles. Des clients, des collègues, des partenaires peuvent venir de différents horizons. Afin de permettre une communication fluide et de ne pas s’offusquer de façons de faire différente, il semble important de se renseigner au préalable.

Certaines nations sont très à cheval sur les protocoles, comme le Japon par exemple. Les coutumes de certains pays, si ce sont ceux avec lesquels vous aller traiter, semblent devoir faire partie de vos connaissances. Il existe d’ailleurs de plus en plus de formation sur la gestion des aspects multiculturels au travail car cela demande tact et ouverture d’esprit.

Embrassez la diversité

Tout comme nous avons tous déjà dû nous adapter à différentes formes de diversité comme le genre ou l’âge, l’aspect multiculturel d’une réunion n’est qu’une autre facette. Il faut s’assurer que tout le monde se sente à l’aise de participer. Ainsi il faut réellement laisser une place et du temps pour que tous les participants soient sollicités malgré ces différences culturelles ou une éventuelle barrière des langues par exemple.

Aussi, être ouvert à ces différences et en avoir conscience est un atout majeur pour apprendre et accroître ses capacités de travail d’équipe. Mais comme dans toute gestion d’équipe, il est important de ne pas isoler un comportement issue d’une autre culture, ni de généraliser. Si tous les membres de l’équipe peuvent s’exprimer sur un point problématique, alors le problème est à moitié résolu : il devient un effort d’équipe.

De même, dans une équipe très diverse culturellement, donner la parole et une écoute active aux membres venant de cultures les plus éloignées de l’Europe, peut révolutionner votre stratégie par des approches inédites à votre structure.

Partagez du temps en dehors de la réunion

Le lien social peut se tisser avant d’avoir à prendre des décisions ou de parvenir à des résultats en tant qu’équipe. C’est important de prendre le temps de connaitre chaque personne d’une équipe en dehors du contexte de travail sauf si c’est un point de réticence pour certains. Mais changer de contexte peut parfois éclairer certaines facettes d’une personnalité, et cela peut aider à la fluidité du travail d’équipe.

Ce n’est pas forcément une perte de temps car dans une équipe multiculturelle, il faut s’habituer aux différents accents, à la communication non-verbale propre à chaque culture. Eu Europe par exemple, il est commun de se toucher le bras en se parlant mais en Asie, il faut vraiment faire attention à préserver l’espace vitale de l’autre et ne pas violer cette espace. Cette première « confrontation » d’idées et de façon de faire peuvent représenter un premier stade franchi qui aidera toute l’équipe par la suite.

Gérer les tensions

Selon le Harvard Business review, il y a quatre façons de gérer les défis d’une équipe multiculturelle :

  • l’adaptation (c’est à dire reconnaître les différences culturelles ouvertement et de les prendre en considération)
  • l’intervention structurelle (qui signifie changer la forme de l’équipe)
  • l’intervention managériale (c’est-à-dire fixer des règles dès le début ou faire intervenir un supérieur)
  • la sortie (qui revient à renvoyer l’équipier si toute les autres options ont échoués).

Cela semble être une escalade sans pardon, mais ces solutions sont utiles pour mettre toute une équipe, aussi diversifiée soit elle, sur un pied d’égalité. La clé reste la compréhension réciproque et l’ouverture d’esprit. Cette diversité peut devenir une force de l’entreprise.