Les français vus de l’étranger

En tant que citoyen français, nous n’avons pas forcément conscience de l’image que l’on dégage vis-à-vis de nos compatriotes internationaux. Tant que l’on réside sur le sol français, il est vrai que l’on ne se pose pas la question. Lorsque l’on part pour travailler à l’étranger, on réalise que notre région de France n’importe plus vraiment, mais, que c’est bel et bien notre nationalité qui prime au premier abord. La première question que l’on vous posera généralement est simplement d’où venez-vous. C’est donc une nouvelle identité plus patriote à laquelle vous allez vous identifier au fur et à mesure de votre expatriation. Derrière ces clichés de baguettes et d’une bouteille de vin rouge qui se cachent derrière chaque français et bien entendu française, il existe également différents dénominateurs communs propres à nous autre gaulois perceptibles par les étrangers.

Le caractère n’a pas de frontières

En tant que français, nous avons une chance inestimable, sans en voir conscience, jusqu’à ce que l’on quitte les frontières de l’hexagone. Que l’on parle d’éducation, de l’accès à la culture, des aides financières, de la gastronomie, de la liberté d’expression, de climat, de paysages, d’histoire, et bien d’autres encore, énormément de sujets différents nous sont bien caractéristiques. Cette liste non-exhaustive est longue car nous sommes simplement chanceux en comparaison à d’autres pays. Ces acquis, bien que naturels pour nous, nous transmettent des valeurs perceptibles dans notre assurance et dans notre caractère. Il est donc vrai que les Français sont généralement plus sûrs d’eux que bons nombres d’autres nationalités. Mais derrière ces apparences, ils restent des êtres curieux et ouverts d’esprits qui peuvent s’adapter à de nombreuses situations.

Des travailleurs sans limites

Une chose est certaine lorsque l’on retrouve des travailleurs francophones à l’étranger, c’est qu’ils ne sont pas paresseux. En effet, les Français ont cette réputation de travailler sans relâche avec une volonté certaine de dépassement de soi. Il est vrai que le choix de partir n’y est pas pour rien. Alors lorsqu’il est exilé, le Français ne veut pas avoir fait ce choix pour rien. Toujours pleins de bonnes volontés pour du travail supplémentaire, il est prêt à tout donner pour son travail. Cependant, il va être primordial de lui donner de la reconnaissance, sans quoi, il va se sentir désabusé. Il ne faut pas oublier que la France est le pays de la grève et des syndicats par excellence. Même s’il n’aura pas spécifiquement les mêmes droits dans son pays d’accueil, cette aspiration à la révolution reste malgré tout inscrite dans ses gènes.

Des différences perceptibles

Si vous souhaitez savoir quelle nationalité ressemble le plus aux Français, après de longues soirées à observer nos camarades étrangers, nous pouvons vous assurer qu’il s’agit des italiens et des espagnols. Nous sommes latins avant tout, et c’est bel et bien en dehors de la France que nous sommes véritablement en mesure de le réaliser. En effet, notre façon de voir les choses et d’agir est extrêmement différente de celles provenant de pays anglo-saxons par exemple pour rester proche de chez nous. Le Français agit beaucoup au ressenti, marche à l’affectif, et essaie généralement de faire entendre ses idées au risque de prendre des risques, alors que d’autres pays seront par exemple beaucoup plus linéaires dans leurs façons de voir les choses. Les clichés ont la vie dure, mais l’approche et la mentalité n’est pas la même, tout simplement.

En tant que Français, vous pouvez donc être certain que votre réputation ne vous fera pas défaut. Travailleur, bon vivant, généreux et agréable, tout en étant également doté d’un caractère certain, vous êtes certains de faire de belle rencontres, quel que soit votre pays de destination.