Vivre et travailler à Barcelone

Venir vivre à Barcelone, c’est faire le choix de profiter d’un cadre de vie agréable dans la douceur du climat méditerranéen, au sein d’une métropole européenne dynamique. Barcelone est une ville d’opportunités. Sa vie culturelle intense, sa gastronomie et sa situation géographique idéale (sur le littoral méditerranéen et à deux heures des stations de ski pyrénéennes) font de Barcelone une ville dans laquelle il y fait particulièrement bon vivre. Deuxième ville d’Espagne, elle attire chaque année des milliers d’expatriés tombés sous le charme des atouts de la ville.

Travailler à Barcelone

Les opportunités en matière d’emploi

Barcelone est un centre économique majeur de dimension européenne, voire mondiale, dans les secteurs du commerce international, de la finance et du divertissement. Barcelone est la capitale de la communauté catalane, principale région industrielle d’Espagne, dans laquelle sont implantées plusieurs usines automobiles. Depuis 2009, la Catalogne est associée avec les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées pour former le Groupement Européen de coopération territoriale Pyrénées-Méditerranée, avec pour but de développer la coopération économique dans les secteurs de l’innovation et de la recherche, de la formation, de la culture et du tourisme.

Chaque année, Barcelone attire plus de 7 millions de visiteurs. La proximité géographique de la ville avec la frontière française (deux heures seulement) et les liaisons aériennes low cost avec Paris font de Barcelone l’une des destinations les plus prisées par les touristes français. Le secteur du tourisme et du commerce sont donc constamment à la recherche de travailleurs s’exprimant en français. De manière générale, le marché du travail est très dynamique, et ce sont plus de 50 000 Français qui travaillaient dans la capitale catalane en 2017.

Postuler pour un emploi

Barcelone étant une cité cosmopolite, parler plusieurs langues constitue un atout. La maîtrise du castillan est bien sûr fortement recommandée, et celle du catalan est un véritable plus. Il est possible de postuler depuis la France car de nombreuses offres d’emploi mentionnant la maîtrise de la langue française comme indispensable ou fortement recommandée sont disponibles en ligne. Vous pouvez également déposer directement votre CV, notamment dans les secteurs de la restauration et du tourisme. Savoir se créer un réseau permet également de ne louper aucune opportunité !

Environnement de travail

À Barcelone, les horaires sont adaptés au rythme de vie espagnol : la prise de poste s’effectue en général à 9 h, avec une pause déjeuner entre 14 h et 16 h, et la journée se termine à 20 h. L’ambiance générale accorde une grande place à la convivialité : le tutoiement est généralement employé entre collègues de travail et les barcelonais sont très chaleureux et apprécient le contact physique. Le face-à-face est donc privilégié pour construire des relations de confiance, alors que les collègues se saluent en se serrant la main.

Normes de travail

En 2019, le gouvernement espagnol a décidé de hausser le salaire minimum de 22 %, qui est désormais fixé à 1050 euros bruts. La loi prévoit que le salarié doit bénéficier de deux primes annuelles, en plus des douze mois de salaire. L’impôt est prélevé à la source : l’employeur verse donc directement le salaire net au salarié. L’horaire légal de travail hebdomadaire en Espagne est fixé à 40 heures, mais la convention collective ou le contrat de travail peut venir fixer des conditions plus favorables.

  • Il n’y a pas de délai de préavis légal si l’employé souhaite démissionner.
  • L’employeur doit respecter un délai de préavis qui varie selon la cause de licenciement.

Établir un réseau

Pour se créer un réseau à Barcelone, il est notamment conseillé de retrouver d’autres expatriés, qui ont eux-mêmes connu la même expérience ou qui l’expérimentent actuellement. L’Union des Français de l’étranger est également un incontournable pour se retrouver entre Français expatriés. Les réseaux sociaux tels que Facebook, Expat.com ou Meet Up permettent également de se créer un réseau entre tout nouveaux barcelonais ou bien de rencontrer des locaux. Se créer un réseau professionnel est également possible grâce à des sites comme LinkedIn ou encore Viadeo.

Vivre à Barcelone

Trouver un hébergement

Il est plus facile de trouver un hébergement à Barcelone qu’en France. Les sites d’annonces sur Internet sont nombreux : SHbarcelona, fotocasa.es, idealista.com, pisocompartido.com, yaencontre.com, milanuncios.com ou encore easypiso.com. Le loyer moyen diffère fortement selon les zones et les quartiers, mais il faut compter environ 600€ pour un petit appartement. Les quartiers les plus prisés sont notamment El Born, Gràcia, L’Eixample et Ciutat Vella. Barcelone est aussi la ville de l' »Auberge Espagnole », et opter pour une colocation peut également être une solution pour bénéficier d’un loyer abordable (compter en moyenne 400€).

Pour éviter les arnaques, il est conseillé de ne pas se fier aveuglément aux annonces publiées en ligne, ni verser une somme d’argent sans avoir visité le logement. Il est également conseillé de demander l’identité du propriétaire. Vous avez également la possibilité de passer par une agence immobilière, moyennant des frais qui représentent environ un mois de loyer et deux de caution. Il est possible de vérifier si l’agence est enregistrée sur le site de la Generalitat (Agència de l’Habitatge de Catalunya) pour éviter de transiger avec une fausse agence.

Que faire à Barcelone et ses alentours

La vie culturelle de Barcelone est particulièrement dynamique. La ville compte de nombreux musées (notamment consacrés à Miro et à Picasso), théâtres et cinémas. Barcelone abrite également l’un des opéras le plus prestigieux au monde, le Grand théâtre Liceu. Le sport fait également partie de l’identité de la ville, dont le club légendaire FC Barcelone, la principale vitrine dans le football mais également dans le handball. Parmi les principaux sites touristiques de Barcelone, notons ceux de la Sagrada Familia et du Parc Güell.

Communauté internationale/Communauté nationale

Près de 50 000 Français vivent aujourd’hui à Barcelone, ce qui constitue la quatrième nationalité de la capitale catalane. Et ce nombre est en constante augmentation. La communauté française de Barcelone est la deuxième plus grande du pays, après celle de Madrid. Pour rencontrer des compatriotes expatriés à Barcelone, il est possible de rejoindre des groupes sur les réseaux sociaux, dont Facebook. Les expatriés ont un journal qui leur est consacré, LePetitJournal, alors que l’association Barcelona Autrement a pour but de faire découvrir aux francophones Barcelone de manière authentique.

Coût de la vie

Le coût de la vie est généralement moins élevé en Espagne qu’en France, et Barcelone n’échappe pas à cette règle, notamment pour s’alimenter. Les restaurants sont moins chers dans la capitale catalane qu’à Paris. Le salaire moyen espagnol se situe autour des 900€. Il faut compter environ 600€ pour un petit appartement individuel. Le coût du ticket de métro barcelonais est plus élevé qu’à Paris : 2,20€ contre 1,90€ dans la capitale française, mais le carnet de 10 tickets est plus avantageux dans la ville Espagnole (10,20€ contre 14,90€).

Apprendre la langue

Le castillan et le catalan sont les deux langues officielles de Catalogne. Si la première est suffisante pour vivre et travailler à Barcelone, les locaux sont fortement attachés à l’identité catalane de leur ville. Apprendre le catalan permet donc de s’immerger pleinement dans la culture de la ville. Pour apprendre le castillan et/ou le catalan, il est possible de s’inscrire dans l’une des très nombreuses écoles de langue de la ville, notamment celles agréées par l’Institut Cervantes. Plusieurs applications mobiles proposent également des cours d’espagnol, comme Babbel ou Mondly.

Arrivée à Barcelone

Démarches administratives à compléter

Lors de son installation à Barcelone, vous devez fournir votre NIE (Numéro d’Identification d’Étranger), qui permet d’être enregistré officiellement comme résident étranger en Espagne, d’ouvrir un compte en banque ou encore de souscrire un abonnement téléphonique. Pour obtenir son NIE, il faut se rendre à la Brigada Provincial de Extranjería y Fronteras de Barcelona située à Rambla Guipuzcoa, et ouverte du lundi au vendredi de 9 h à 14 h. Il faut également s’inscrire sur le Padron Municipal (le registre de la ville) sur le site de la mairie.

  • Demander son Numéro d’Identification d’Étranger
  • Inscription au Padron Municipal

Ouvrir un compte en banque

Les documents nécessaires pour ouvrir un compte en banque sont : une pièce d’identité, le numéro NIE, un justificatif de revenu (fiche de salaire ou dernier revenu d’imposition) et un justificatif de domicile. Les banques ouvrent généralement au public de 8 h 30 à 14 h 30, du lundi au vendredi. Il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous avec un conseiller pour pouvoir ouvrir un compte. Les coûts pour ouvrir un compte peuvent largement différer selon la banque, de même que les commissions, frais de tenue de compte, etc.

Assurance maladie

Pour bénéficier de la protection sociale espagnole et disposer de la carte sanitaire en tant que Français expatrié, il faut justifier de sa résidence dans le pays et de sa participation au système de cotisation, soit avec un contrat de travail, soit avec une attestation d’inscription comme travailleur indépendant ou de demandeur d’emploi en Espagne ou enfin en étant bénéficiaire d’une pension versée par un organisme espagnol. Il faut alors demander le formulaire S1 auprès de l’organisme de l’Assurance maladie d’une précédente affiliation.

Impôts et cotisations de sécurité sociale

Les régimes de fiscalité, qui comportent de nombreuses exceptions et particularités, sont détaillés sur l’espace dédié du site de l’Ambassade de France. Il est conseillé de s’adresser à l’Agencia de Administracion Tributaria. Les revenus tirés des activités en Espagne doivent normalement être imposés en Espagne. L’impôt est sur le revenu prélevé à la source (IRPF). Les personnes n’ayant pas leur domicile fiscal en Espagne sous soumises à l’impôt sur le revenu des non-résidents (IRNR). En 1995, la France et l’Espagne ont signé une convention pour éviter la double imposition.

Les principaux arguments pour venir vivre à Barcelone

Barcelone allie un cadre de vie exceptionnel avec un dynamisme économique florissant. Chaque année, des milliers de Français se laissent tenter pour venir s’installer dans la capitale catalane, et il est difficile de ne pas les comprendre : Barcelone offre tous les atouts d’une métropole européenne (réseaux de transport, vitalité économique…) tout en restant une ville à taille humaine dans laquelle il fait plus que bon vivre. Comment ne pas s’imaginer le soir en sortant du travail en train de déambuler sur les Ramblas, dans la douceur du bord de mer !