Vivre et travailler à Bucarest

Beaucoup plus discrète que les autres capitales d’Europe, Bucarest gagne pourtant à être connue. En plus d’être une ville à taille humaine où il fait bon vivre, au milieu de ses nombreux quartiers animés, elle dispose d’une excellente situation géographique. De nombreux voyages s’offrent à vous chez les pays voisins. C’est aussi une excellente destination pour démarrer une carrière à l’étranger. Surtout que les salaires des expatriés sont plutôt intéressants et que le coût de la vie y est plus bas qu’en France.

Travailler à Bucarest

Panorama of Bucharest

Offres d’emploi

En tant que Français, vous n’aurez pas trop de difficultés à trouver un emploi à Bucarest. Les secteurs de l’informatique, du Web, de la communication, de la santé ou encore de la finance recrutent énormément de francophones. Cela passe généralement par les BPOs, plus communément appelés centres d’appels chez nous. Ce sont généralement des postes au service à la clientèle de grandes entreprises internationales (Amazon, Carrefour, Michelin…) qui feront appel à vous pour leurs marchés français. Vous devrez donc être à l’aise au téléphone et avoir une bonne orthographe.

Intégrer ce type de poste est un bon moyen d’acquérir une expérience internationale et d’enrichir votre CV. De plus, il n’est pas rare de pouvoir évoluer rapidement au sein de l’entreprise pour atteindre des postes dans le management ou le marketing. Il y a souvent des avantages significatifs pour ses employés venus d’autres pays. Par exemple, en tant que francophone, vous pourrez bénéficier d’une prime de langue en plus de votre salaire, ce qui n’est pas négligeable! Et comme vos collègues proviennent souvent d’horizons différents, c’est une expérience multiculturelle appréciable.

Postuler pour un job à Bucarest

Vous avez deux possibilités : soit vous cherchez un emploi depuis la France, soit vous cherchez sur place. Dans tous les cas, votre candidature devra interpeller votre recruteur et lui donner envie d’en savoir d’avantage sur vous. Prenez soin de présenter un CV impeccable, en anglais de préférence, pour maximiser toutes vos chances. Une lettre de motivation où vous détaillerez votre parcours et vos compétences est toujours la bienvenue. N’hésitez pas à souligner votre expertise et vos qualités pouvant être considérées comme utiles à l’entreprise que vous souhaitez intégrer!

Environnement professionnel

Sur le marché de l’emploi, on trouve une importante concentration de main-d’œuvre dans le secteur industriel de Bucarest. De fait, les services sont bien présents puisqu’ils contribuent au développement économique du pays. Le taux de chômage est quant à lui plus bas à Bucarest que partout ailleurs en Roumanie. Si les entreprises, qu’elles soient locales ou internationales, font appel à des ressortissants étrangers, c’est pour être en mesure de bénéficier d’éléments ayant eu accès à une meilleure éducation, comme vous par exemple, au sein de leurs équipes!

Droit du travail

Bien évidemment, vous ne devez jamais travailler sans contrat de travail. Selon la loi, votre contrat de travail roumain doit contenir le titre de votre position et le type d’emploi (s’il s’agit d’un travail à temps plein ou à mi-temps), ainsi qu’une description de votre poste. Devront également figurer sur ce contrat le nombre d’heures de travail et votre salaire. Notez qu’en Roumanie, vous travaillez 8 heures par jour, soit 40 heures par semaine. Les heures supplémentaires devront être rémunérées mais ne peuvent excéder 8 heures par semaine.

  • Préavis de démission: 20 jours ouvrables ou 45 selon si le poste comporte de hautes responsabilités
  • Préavis de licenciement: 20 jours ouvrables

Élargir son réseau

Il est toujours très utile de faire du réseautage, surtout lorsqu’on se trouve à l’étranger. Une personne à priori lambda pourra tout aussi bien devenir une rencontre décisive pour votre future carrière. Comme dans toutes les grandes capitales, de nombreux événements sont organisés à des fins de réseautage. N’hésitez pas à rejoindre des groupes d’entraide sur les réseaux sociaux ou des sites regroupant les expatriés, comme InterNations, et même à rejoindre vos amis lors des événements organisés par leur entreprise. Plus vous rencontrerez de monde, mieux ce sera pour vous!

Vivre à Bucarest

Streets of BucharestTrouver un logement

Vous n’aurez aucun mal à trouver un logement à Bucarest, que ce soit un appartement plutôt typique ou moderne. Il faut savoir que la ville est divisée en 6 secteurs administratifs et que chacun comporte plusieurs quartiers. Notez que la communauté d’expatriés francophones est plutôt regroupée dans les quartiers au nord de la ville, plus riches et largement peuplés d’appartements et de résidences surveillés. Pour votre recherche de logement, faites appel à votre réseau, votre entreprise ou regardez via des sites spécialisés, comme https://www.imobiliare.ro ou https://www.titirez.ro.

Si les loyers sont élevés à Bucarest, ils restent bas sur l’échelle des capitales européennes. Comptez 1500 lei (315 €) pour un T1 ou T2 et 500 lei (100 €) pour un studio, même si ces derniers sont plus difficiles à trouver, vu le nombre d’étudiants présents. De même, la colocation est une pratique courante à Bucarest. N’oubliez pas que vous devrez vous acquitter d’une caution et d’une avance d’un mois de loyer. Si vous faites appel à une agence immobilière, vous devrez débourser des frais supplémentaires.

Sorties et loisirs

Plutôt de nature sportive? Rendez-vous dans les clubs de sport de la ville, les piscines municipales ou les parcs publics qui disposent de terrains de sport. Direction les Carpates pour skier ou faire de la randonnée! Côté culture, visitez les musées qui relatent l’histoire et la culture du pays. À Bucarest, il n’est pas rare de se rendre à l’opéra (bon marché), au théâtre ou au cinéma. Les théâtres sont nombreux et vous y trouverez des pièces en anglais. Certaines salles de cinéma projettent aussi des films en français.

Rencontrer d’autres Français et expatriés

La communauté française à Bucarest est assez soudée et surtout active. Vous trouverez quelques associations de Français comme l’AFB et l’UFE qui pourront vous aider dès votre arrivée à Bucarest. Vous pouvez également rencontrer des Français et même d’autres expatriés venus des 4 coins du monde sur des sites comme Meetup ou Couchsurfing. Il y a souvent des événements ou rassemblements organisés entre expats. Autrement, les réseaux sociaux sont vos amis et sur Facebook on trouve des groupes privés, comme Français à Bucarest (https://www.facebook.com/groups/693802767467554/).

Coût de la vie à Bucarest

Après le loyer, vos dépenses principales toucheront l’alimentation. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans les supermarchés. Les rues sont également peuplées de commerces de proximité et la ville possède des marchés “piata” où l’alimentation est moins chère. Ainsi, la bière vous coûtera moins de 2 € et environ 25 € pour un restaurant pour 2. Côté vestimentaire, les prix sont identiques voire plus chers qu’en France, selon les enseignes. Le pass pour les transports coûte une dizaine d’euros par mois et le litre d’essence tourne autour de 1,20 €.

Apprendre le roumain

On ne le dirait pas, mais le roumain est une langue plutôt facile à apprendre. Si vous souhaitez vous lancer, pensez aux écoles de langues qui proposent des cours intensifs, des stages et des cours du soir. Vous pouvez également avoir recours aux services d’un professeur privé ou d’un étudiant intéressé à vous apprendre sa langue en échange de quelques cours de français. N’hésitez pas à utiliser les réseaux sociaux ou directement le tableau d’affichage des universités. Vérifiez quand même auprès de votre employeur car certaines entreprises proposent des cours gratuits!

Arrivée à Bucarest

Bucharest city centeEnregistrement et administration

En tant que ressortissant de l’UE, vous devrez faire la demande du CNP (Certificat d’enregistrement) auprès de l’ORI (Oficiul Roman pentru imigrari). Ce document est obligatoire si vous souhaitez rester plus de 3 mois en Roumanie. Vous aurez besoin d’une pièce d’identité, de votre carte européenne de santé, d’un contrat de travail et d’un justificatif de domicile. On vous conseille de vous lever tôt pour récupérer votre ticket, car il y a foule! Si tout se passe bien, le CNP vous sera délivré à l’intérieur de 2 jours.

  • Faire la demande de votre certificat d’enregistrement (CNP)
  • Vous immatriculer au consulat

Ouvrir un compte en banque

Si vous êtes résident, vous devrez fournir une pièce d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile. Pour les non-résidents, le passeport, un permis de travail et une attestation de résidence fiscale sont requis. Parmi les banques populaires, notons la Banque commerciale de Roumanie, l’Alpha Bank ou encore la Raiffeisen Bank, mais vous trouverez également quelques banques internationales. Selon les différentes politiques des établissements bancaires, on peut exiger un contrat de travail ou des relevés bancaires. Notez qu’un dépôt est obligatoire, et là encore, le montant peut varier selon les banques.

L’assurance maladie

La CNAS est la Caisse nationale d’assurance maladie en Roumanie. En plus d’une inscription, vous devrez désigner un médecin traitant afin d’être remboursé pour les services médicaux généraux. Comme dans de nombreux pays, certains soins médicaux ne seront pas totalement pris en charge et vous devrez en assumer une partie. Le système médical public est accessible mais de nombreux expatriés préfèrent se rendre dans les établissements privés. Par ailleurs, afin d’obtenir le remboursement des soins privés, vous êtes tenu d’avoir souscrit à une assurance santé avant d’obtenir votre titre de séjour.

Impôts et cotisations sociales

Même les non-résidents se voient dans l’obligation de payer des impôts sur les revenus en Roumanie. Les impôts sur le revenu sont directement prélevés à la source et s’élèvent à 16 %, que vous pourrez directement constater sur votre fiche de paie. Vous devrez également déclarer vos impôts au plus tard le 25 du mois, suivant la fin de l’année fiscale (qui correspond à l’année calendaire) via le formulaire spécifique disponible en ligne, sur le site de l’Agence nationale de l’administration fiscale roumaine.

Pourquoi vivre à Bucarest?

Prêt à tenter l’expérience en tant qu’expatrié à Bucarest? Vous avez tout à fait raison! La capitale de la Roumanie est une ville merveilleuse et en plein essor. Les opportunités de travail y sont nombreuses pour les Français alors que la vie locale se veut à la fois moderne et dépaysante. En plus de pouvoir travailler dans une grande entreprise et enrichir votre CV, vous y découvrirez une ville multiculturelle au cœur d’un pays splendide et doté d’un peuple charmant. Sans oublier les innombrables voyages que vous pourrez faire aux alentours!