Vivre et travailler en Suède

Vivre et travailler en Suède

La Suède n’est pas seulement populaire pour y passer des vacances mais se veut une destination attrayante pour plusieurs émigrants. Dans l’index de l’OECD « Mieux vivre », le pays scandinave occupe la quatrième place dans le palmarès en ce qui a trait à la qualité de vie. Compte tenu que la Suède fait partie de l’UE, les citoyens de l’UE n’ont pas besoin de permis de travail pour vivre et travailler dans ce pays.

Arrivée en Suède 

Obligation d’inscription 

Toute personne qui souhaite demeurer en Suède pour une période de plus d’un an, doit s’inscrire auprès des autorités fiscales Skatteverket (L’agence suédoise des impôts). Pour l’inscription, tu dois fournir la preuve que tu es soit autosuffisant en termes de finances, que tu possèdes une assurance maladie suffisante, que tu travailles ou que tu fais des études en Suède. Tu dois également présenter ton passeport ou une carte d’identité. Si tu émigres avec ton époux(se) et ton(tes) enfant(s), il est possible que tu doives présenter un certificat de mariage ou de naissance. Lors de l’inscription, un numéro personnel te sera remis.

Si tu émigres en Suède et que tu es à la recherche d’un emploi, mais que tes finances ne sont pas suffisantes, tu as le droit de rester en Suède pendant six mois.

Numéros d’identification importants

Le numéro de personne est le numéro d’identification le plus important en Suède. Tu en auras besoin au moment de rencontrer les autorités, les médecins et pour des contrats divers – ce qui signifie très souvent. Il est donc fortement suggéré d’obtenir ce numéro au Skatteverket (à l’agence suédoise des impôts) immédiatement après ton arrivée en Suède. Avec un numéro personnel, tu peux utiliser le système de santé en Suède, tout comme les citoyens suédois. Grâce à ce numéro, tu peux aussi t’enregistrer pour des cours de suédois gratuitement.

Si tu as ton numéro personnel, tu peux aussi demander ta carte d’identité suédoise auprès des autorités fiscales. La carte contient ton nom, ta date de naissance et ton numéro personnel. La carte peut servir de preuve d’identité en Suède, par exemple pour effectuer des contrats. Toutefois, elle ne remplace pas tes pièces d’identité, comme ton passeport, et n’est pas valide pour des contrôles d’identité aux frontières.

Compte bancaire

La Suède n’utilise pas l’euro comme moyen de paiement, mais la couronne suédoise. Si tu utilises ton compte bancaire français, des frais de conversion seront souvent appliqués pour les paiements. Si tu envisages demeurer au pays plus longtemps, il te sera utile d’ouvrir un compte suédois. Pour l’ouverture, tu auras besoin d’un numéro personnel, ainsi que d’une carte d’identité suédoise la plupart du temps. Il y a aussi des banques qui ne demandent pas de numéro personnel, mais c’est plus compliqué à ce moment-là. Dépendamment de la banque, tu peux seulement te présenter à une succursale la plus proche, et d’ouvrir directement ton compte ou planifier un rendez-vous.

En Suède, il est aussi normal de régler des petits montants par carte EC. L’argent comptant est de moins en moins utilisé, bien que l’on puisse tomber sur de petites boutiques où le règlement par carte n’est pas possible, mais c’est tout de même assez rare.

Avec ton compte, tu peux aussi demander une BankID ou une mobilBankID. Grâce à cette carte, tu peux par exemple t’enregistrer en ligne pour effectuer des transactions bancaires, mais aussi auprès des autorités fiscales, à l’assurance maladie ou d’autres autorités. Tu peux même y faire et transmettre ta déclaration d’impôt en ligne.

Assurance maladie

La Suède possède un système de sante de l’état. Toute personne qui possède un numéro personnel a droit aux mêmes services que des citoyens suédois. Même celui ou celle qui n’a pas ce numéro, mais qui peut prouver qu’il ou qu’elle habite en Suède, a droit à ces services. C’est le cas par exemple pour des échanges d’étudiants, dont la durée du séjour n’est que de 6 mois en Suède.

Pour chaque région, il y a un centre de santé ( Vårdcentral ), au sein duquel pratiquent différents médecins et infirmiers. Toute personne qui souhaite rencontrer un médecin doit tout d’abord obtenir un rendez-vous. Malheureusement, les temps d’attente, en particulier pour les spécialistes, sont très longs. Pour (presque) chaque visite chez le médecin, il y aura des frais pour le patient. Ces frais sont différents selon la région, mais oscillent entre 10€ et 20€. Pour une durée de 12 mois, on paie un maximum de 110 €. Les visites chez le dentiste ne sont pas couvertes par le système de santé de l’état et on doit donc les payer soi-même. Il est néanmoins possible d’obtenir des assurances supplémentaires et privées, et tout particulièrement pour les frais dentaires, ainsi que des assurances générales.

Impôt/salaire

En Suède, il n’y a pas de salaire minimum défini par la loi. Sur Internet, tu peux trouver différentes statistiques à propos des salaires, détaillés par région et par domaine, qui te donneront un aperçu des salaires en Suède.

Le taux d’imposition sur les salaires dépend de la commune où tu habites. Le taux d’imposition en moyenne est de 31,2 % en 2018. À ce montant, il faut rajouter la « Begravningsavgift » (les frais funéraires) qui s’élèvent à environ 0,22 %, ainsi que les taxes pour l’église suédoise pour ceux et celles qui sont membres. Toute personne qui franchit une certaine limite des salaires (2018 : 455,300 SEK par an) doit en outre payer une taxe supplémentaire qui se situe entre 20 % et 25 % sur le salaire.

Travailler

Marché du travail

La Suède connaît aussi un manque de spécialistes. Les médecins, les infirmiers, les professeurs, les travailleurs autonomes et les architectes sont en forte demande dans plusieurs communes. Pour ces types d’emplois, une très bonne maîtrise du suédois est essentielle.

Étant donné que la Suède est un partenaire de commerce très important pour la France, il y a plusieurs entreprises dans les grandes villes, comme Stockholm ou Göteborg, qui sont très actives sur le marché français, et donc à la recherche de collaborateurs francophones. Pour ces types d’entreprises, il n’est pas nécessaire de parler suédois, mais cela peut quand même être utile de connaître la langue du pays.

Droit du travail

Comme la Suède fait partie de l’UE, le droit du travail n’est pas si différent de celui des autres pays européens. Le nombre d’heures pour le travail a été établi à 40 heures par semaine, et une probation de 6 mois au maximum est appliquée pour tout nouvel emploi.

Les salariés ont droit à 25 jours de vacances par année. En Suède, on fait une distinction entre le droit aux vacances et le droit aux vacances payées. Les vacances payées sont des vacances que tout le monde peut se mériter pendant la première année du contrat. Pour chaque mois travaillé, 2 jours de vacances payés te sont accordés. Entre avril et mars, tu as droit à tes jours de vacances, et tu peux les utiliser en avril de l’année suivante. Pendant la première année, tu as seulement droit à des jours de vacances non payés. La plupart des employeurs te versent tout de même une avance pour les jours de vacances payés. Si tu choisis de prendre des jours de vacances payés, 0,43 % de salaire te sera payé en plus, pour les vacances. On gagne donc davantage, si on prend des vacances.

En Suède, les salariés ont aussi le droit de prendre des vacances pour une durée de 4 semaines d’affilée, entre les mois de juin et d’août. De cette façon, les parents peuvent passer beaucoup de temps avec leurs enfants pendant les vacances scolaires, qui en été durent presque 10 semaines. Ils peuvent choisir d’aller en vacances ailleurs ou passer l’été en Suède dans une maison d’été à la campagne. Durant la saison estivale, tout se passe très calmement en Suède. Bon nombre d’entreprises ferment en été alors que d’autres cherchent des étudiants pour les remplacements afin de continuer leurs activités.

Les délais de préavis dépendent de la durée précédente de ton contrat.

Délai de préavis
Ancienneté Délai
moins de 2 ans 1 mois
2 à 4 ans 2 mois
4 à 6 ans 3 mois
6 à 8 ans 4 mois
8 à 10 ans 5 mois
plus de 10 ans 6 mois

Candidature

Si tu présentes ta candidature en Suède, tu dois soumettre ton CV et une courte lettre de présentation en anglais ou en suédois. Les certificats ne sont pas nécessaire au début, mais peuvent être présentés lors d’un entretien d’embauche. Il est normal d’indiquer le nom de quelques-uns de tes anciens patrons à titre de références.

Ton CV devrait être orienté en fonction du travail recherché, et devrait seulement contenir des expériences de travail pertinentes. Si tu postules pour un emploi en comptabilité, et que tu as déjà travaillé dans ce domaine il y a une dizaine d’années, cela ne représente pas nécessairement un atout. Il est plus utile d’indiquer tes aptitudes pour ce type d’emploi ainsi que la formation pouvant s’y rattacher. Pour le détail de tes expériences et formations, commence avec les plus récentes.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une photo lorsque tu postules pour un emploi.

Vie

Vivre

En plus de te chercher un emploi, tu dois aussi trouver à te loger en Suède, ce qui peut représenter un énorme défi. En effet, il n’y a que très peu d’appartements libres dans les grandes villes. Les associations de logements les plus importantes proposent pour la plupart des appartements à location. Toute personne qui souhaite louer un appartement doit généralement s’enregistrer auprès de ces associations pour être inscrite sur une liste d’attente, en concurrence avec des centaines d’autres. Les candidats qui sont sur la liste d’attente depuis plus longtemps ont une chance d’obtenir l’appartement, ou au moins d’être invités pour une visite. À Stockholm, le temps d’attente est d’une durée moyenne de 12 ans, à Göteborg 6 ans et dans de plus petites agglomérations, on parle de 2 ans. Même pour les Suédois, il est très difficile de déménager dans une autre ville. Très peu d’associations qui louent des appartements n’ont pas ce système de points ou de temps d’attente.

Beaucoup de Suédois louent leur appartement à des tiers si celui-ci est inutilisé, par exemple s’ils doivent quitter pour un semestre d’études à l’étranger. De cette façon, il est possible pour certains de pouvoir se loger temporairement. Étant donné que le marché des appartements est très contesté, des locateurs privés peuvent avoir tendance à hausser les prix.

Il existe toutefois des alternatives, dont celle de procéder à l’achat d’une maison ou d’un appartement. On peut trouver des annonces sur Internet ou auprès d’agences locales. Comme les appartements dans les grandes villes sont souvent vendus seulement quelques jours après leur publication – tu dois donc te décider rapidement. Des biens immobiliers sont vendus aux enchères, où le prix d’achat est souvent plus élevé que le prix initial. Pour acheter une maison ou un appartement, il faut obtenir un engagement de crédit de la part d’une banque ( lånelöfte ). Ceci est une proposition non contraignante pour un crédit, concernant un bien immobilier ( Bolån ), ce qui confirme le montant que tu peux emprunter d’une institution financière, ce qui te permet de définir une limite pour les enchères. Tu dois au moins détenir 15 % du prix d’achat, et le reste pourra provenir du crédit. La réduction du taux de crédit est plutôt lente. Si le montant de ton dépôt n’est que de 15 %, tu dois payer au moins 2 % par année pour le crédit. Le bien immobilier sera utilisé comme une garantie pour la banque.

L’achat d’un appartement en Suède n’est souvent même pas considéré comme un véritable achat. En réalité, on achète un droit d’utilisation ( Bostadsrätt ). Ainsi, l’appartement demeure la propriété d’une association, dont on fait partie après la transaction d’achat. Chaque mois, on paie des frais à l’association, tout comme un loyer, mais à moindre coût. L’association s’occupe entre autres des réparations et de la maintenance du bâtiment.

Coût de la vie

Paris Stockholm Göteborg
1 kg de pommes 1,36 € 2,54 € 2,37 €
Pain 0,99 € 1,44 € 1,35 €
Bière 1,60 € 1,69 € 1,44 €
Carte mensuelle 75,00 € 84,64 € 56,71 €
Internet (par mois) 28,22 € 26,24 € 26,24 €
Cinéma 11,00 € 11,85 € 11,85 €
Studio de fitness (par mois) 48,36 € 44,01 € 38,93 €
Loyer (appartement à une chambre) 969,46 € 1 100,00 € 745,00 €

Source : Teleport

Des Français en Suède

En 2017, environ 8 500 Français se sont établis en Suède. Pour ceux et celles à qui la culture française manque, il y a des activités comme des soirées de cinéma français à l’Institut Français. Pour échanger avec d’autres Français, tu peux chercher des groupes sur Facebook comme : « les Français en Suède » ou « French connection Stockholm »