Vivre et Travailler en Espagne

Vivre et Travailler en Espagne

Le soleil, la plage, la météo toujours clémente, des personnes joyeuses, de la bonne nourriture et du temps pour relaxer. C’est comme ça, ou presque, que tout le monde voit l’Espagne. Et si l’Espagne n’était pas uniquement une destination pour les vacances? À quoi cela pourrait-il ressembler, si tu choisissais d’y rester plus longtemps?

Droit de séjour en Espagne

Selon la loi de l’Union Européenne du 1er janvier 2005, tous les citoyens de l’UE ont le droit de séjourner et de travailler en Espagne. Depuis le 28 janvier 2013, ils n’ont même plus besoin d’une carte de libération.

En tant que citoyen de l’UE, tu dois démontrer ton autosuffisance sur le plan financier, et que tu détiens une couverture appropriée en termes d’assurance maladie. Les mêmes critères s’appliquent pour la famille proche. Pour un séjour de plus de trois mois, tu dois t’inscrire auprès des autorités en place.

Faire carrière en Espagne

Comme dans plusieurs autres pays européens, l’Espagne recherche activement des spécialistes. Cela est en partie dû en raison des faiblesses du système éducatif en Espagne, qui souvent laissent les jeunes avec des capacités réduites pour les langues étrangères. De même, la plupart des entreprises espagnoles sont actives dans le secteur des services, et visent de plus en plus l’internationalisation, malgré la présence de crises.

Pour l’Espagne, la France est l’un des partenaires les plus importants en ce qui concerne les exportations. C’est pour cette raison que bon nombre d’entreprises sont expressément à la recherche de collaborateurs français.

Spécialiste dans le secteur des services

Des spécialistes qui possèdent de bonnes qualifications sont bien évidemment privilégiés. Mais les qualifications particulières ne sont pas foi de tout. Pour le commerce extérieur, au même titre que les entreprises qui ont plusieurs activités à l’étranger, de bonnes connaissances des langues étrangères sont des conditions de base.

Les entreprises qui interagissent beaucoup avec les entreprises étrangères comprennent entre autres des cabinets d’avocats internationaux ou d’autres entreprises spécialisées en droit, par exemple en fiscalité. Aujourd’hui, avec la globalisation qui ne cesse de s’accroître, les analystes des finances sont aussi fortement en demande, surtout s’ils disposent de connaissances pertinentes du marché international des devises.

Plusieurs grandes sociétés actives dans les affaires internationales sont en principe très ouvertes à accueillir des salariés provenant des autres pays.

Le marché du travail est particulièrement intéressant pour des salariés français dans le secteur du tourisme, en raison des nombreux touristes français en Espagne.

Industrie alimentaire et agriculture

L’agriculture espagnole manque cruellement de collaborateurs. Des métiers comme technicien en machines agricoles, technicien pour la protection de la faune et autres spécialistes du domaine (par exemple pour la récolte) sont très en demande.

Dans le traitement de l’alimentation, des spécialistes en fruits et légumes sont grandement sollicités.

Secteur des sciences et techniques

Dans ce secteur très diversifié, plusieurs spécialistes sont recherchés dans le domaine de l’informatique (des spécialistes en IT, des programmeurs, des spécialistes des télécommunications, des designers graphiques, des contrôleurs, etc.). Le secteur inclut également des emplois des les domaines de la protection de la nature, du recyclage ainsi que du marketing et de la recherche.

Métiers d’artisan et d’indépendant

Une personne qui possède des compétences à titre d’artisan et qui a complété une formation pertinente peut rapidement se trouver un emploi en Espagne, car il est vraiment facile d’y être indépendant.

Toute personne qui souhaite travailler en étant autonome dans un autre métier possède aussi de bonnes chances, car 8 % des entreprises espagnoles sont des petites entreprises.

Système d’éducation

Le système d’éducation en Espagne prévoit l’école obligatoire jusqu’à 16 ans. Le cursus scolaire est divisé en trois étapes : La « Educación primaria » qui est comparable à l’école primaire et d’une durée de six ans, la « Educación Secundaria Obligatoria“ (ESO) et une phase finale de deux ans pour obtenir le « Bachillerato », le baccalauréat espagnol. Après la ESO, les étudiants ont aussi la possibilité de choisir une direction formative, le « Ciclo Formativo ».

Dans les écoles supérieures, la plupart des universités espagnoles travaillent maintenant avec le système des degrés Bachelor et Master. La réforme de Bologna n’est pas encore passée complètement et il y a donc toujours des universités qui travaillent avec le système de « Grado » et « Postgrado », qui prévoit des études de quatre ans pour obtenir un diplôme.

Concernant les universités espagnoles, des frais de scolarité compris entre 800 et 1000 € par semestre doivent généralement être acquittés. Les frais sont notamment plus élevés pour les universités privées.

Vie et société

L’une des priorités à prendre en compte, avant l’émigration en Espagne, consiste en la recherche d’un appartement. Si tu envisages te déplacer vers les grandes villes, comme Madrid ou Barcelone, tu constateras très vite l’énorme manque au niveau des appartements. Le prix élevé des appartements, comme par exemple 500 € et plus pour un appartement à deux pièces à Madrid, et qui se situe donc hors centre, peut aussi te surprendre.

Toute personne qui souhaite acheter une maison devrait se réjouir des prix à la baisse depuis quelques années, et particulièrement à la Costa Blanca au Sud-Est du pays, où il y a beaucoup d’offres pour des appartements et les prix y sont moins élevés.

Idéalement, il est préférable de chercher ton appartement sur place, car les locateurs espagnols privilégient les rendez-vous en personne. Ils sont aussi très ouverts et hospitaliers.

Pour la recherche des appartements, les bourses des appartements comme Fotocasa, Mastermas ou Tucasa peuvent t’aider.

Société

En principe, les Espagnols sont perçus comme étant très ouverts et hospitaliers. Rien n’est plus important que les amis et le réseau social (des « enchufes » en espagnol). Le temps passé avec ses amis à chaque jour est très important, ce qui peut inclure les sorties dans les bars et les discothèques, des excursions ou manger et boire ensemble.

Des étrangers ou des nouveaux arrivés sont normalement intégrés dans le cercle des amis d’une manière très enthousiaste. Les Espagnols sont en principe toujours prêts à aider et offrent souvent leur soutien si nécessaire dans les domaines des langues ou de la bureaucratie.

Même les Espagnols un peu plus âgés, d’une génération plus vieille, sont souvent très amicaux et ouverts, même si durant la période de la dictature en France, l’éducation y était particulièrement ultra conservatrice.

Des Français en Espagne 

Si tu es nostalgique, l’Institut Français peut t’aider à trouver des activités françaises en Espagne. Sur Facebook tu peux trouver des groupes comme « Les français en Espagne », où tu peux y poser des questions sur la vie en Espagne ou établir de nouveaux contacts.