Travailler à son compte à l’étranger

Être expatrié ne signifie pas toujours travailler pour une entreprise à l’étranger. On peut tout aussi bien se mettre à son propre compte et réussir son expatriation. Seulement voilà, il n’est déjà pas facile d’ouvrir son entreprise dans son pays d’origine. C’est dire à quel point la tâche est ardue quand on se trouve à l’étranger. Comment mettre toutes les chances de son côté ?

Rien ne vaut la prospection du marché

Le désir d’entreprendre ou celui d’évasion et de découverte ne doit en aucun cas primer sur le bon sens. Créer une entreprise de vente de sable au Sahel ou de glace chez les esquimaux est suicidaire. Alors, une fois que vous êtes fixé sur l’activité que vous entendez mener, choisissez judicieusement le pays où vous allez le faire. La culture, la politique fiscale, les règles de création d’entreprise et bien d’autres sont autant de sujets qu’il convient de maîtriser avant de faire le grand saut.

Ayez des objectifs raisonnables

Si l’on est de nature pessimiste, il ne sert à rien de lancer une entreprise : elle sera condamnée à l’échec. Toutefois, il y a une différence fondamentale entre avoir une attitude positive et rêver en couleurs.

Dressez une liste de cibles à atteindre quelle que soit la conjoncture. Pour cela, rendez-vous dans votre futur pays d’accueil. Dans la sphère hôtelière par exemple, beaucoup de jeunes entrepreneurs ne se lancent qu’après avoir passé, au moins une fois, des vacances dans le pays voulu. C’est la bonne approche.

Quand bien même la clientèle que vous souhaitez conquérir est exclusivement étrangère, il sera impossible de dresser un plan efficace si vous n’avez aucune idée de ses attentes.

Pensez au VIE

L’échec de la majorité des entrepreneurs en herbe est essentiellement dû au manque total d’expérience en la matière. Quand bien même on aurait un plan infaillible, il n’est pas rare qu’on se heurte à l’iceberg à cause des facteurs humains. Voilà pourquoi le VIE représente un excellent point de départ. Le VIE ou Volontariat International en Entreprise offre la possibilité aux jeunes de 18 à 28 ans, étudiant ou jeune diplômé, d’exercer des activités d’ordre commercial, scientifique ou technique dans une société française basée à l’étranger.

Les jeunes VIE ne se verront bien entendu pas confier la direction des entreprises où ils iront. Mais ils auront la chance de se faire une idée beaucoup plus juste des réalités du terrain. En terme de création d’entreprise, chaque expérience, même négative, compte énormément. Par ailleurs, cette expérience VIE permettra au futur entrepreneur de commencer à tisser son réseau. Il faut absolument être sans emploi et ressortissant de l’Union Européenne pour participer au programme. La pratique de toute activité rémunérée est strictement interdite.

Adressez-vous toujours aux autochtones

Personne ne vous guidera mieux dans un pays étranger que ceux qui y sont nés. Avant de vous installer définitivement, faites-vous-y des amis. Cette tâche, autrefois complexe, est désormais un jeu d’enfant. Rendez-vous sur les réseaux sociaux, trouvez des personnes qui partagent votre passion et dialoguez avec elles.

Posez toutes les questions qui vous tracassent ou vous inquiètent. Parlez-leur de vos plans. Elles pourront être sources d’idées et de conseils très judicieux. Une fois sur place, poursuivez la même démarche. Consultez-les ! Cela ne signifie pas pour autant que vous devez prendre en considération toutes leurs recommandations. Mais vous optimisez incontestablement vos chances en les écoutant.

Employez votre plus grand atout : vous !

En fait, il serait plus juste de dire que votre non-appartenance au pays est votre plus grand atout. Surprenant ? Pas vraiment ! Vous avez une vision des choses qui peut fortement contraster avec les réalités locales. Cependant, cette perception inhérente à votre culture et vos connaissances peut aussi vous permettre de voir les choses avec plus de précision et de justesse que les autochtones. Employez également en votre faveur, le fait d’être étranger.

Restez raisonnable, adoptez une approche réfléchie, dressez un plan précis et le succès sera au rendez-vous.